Vision 'hors série' de la peau
par le Docteur Philippe Allouche

Pour schématiser, la peau peut être comparée à une maison : si le toit est mal construit et qu'il ne garantit pas une protection contre les agressions extérieures alors, tous les éléments se trouvant à l'intérieur seront soumis à des situations de stress et deviendront vulnérables. Pour obtenir de véritables résultats, nous devons tout d'abord nous intéresser à l'épiderme. Nous savons qu'en créant un milieu idéal de surface, nous pouvons aider la peau à se développer de manière saine et harmonieuse.

Prendre soin de l'épiderme, vous permettra de redonner à la peau un aspect sain, jeune et éclatant. Cette dynamique s'appuyant sur le rôle pivot de l'épiderme en constant dialogue avec les structures plus profondes de la peau, est dénommée "cosmétologie des interfaces" et permet ainsi de comprendre comment les matières actives cosmétiques peuvent parfaitement agir dès leur contact avec la surface de l'épiderme et n'ont guère besoin, fort heureusement, de traverser celui-ci. La peau est aussi le reflet de soi, elle n'est pas une mais multiple au cours d'un jour, d'une vie.

Il n'existe pas deux individus avec une peau similaire, et chacun possède des instants de peau différents qui peuvent varier à leur tour durant une même journée. La ségrégation artificielle en peau normale, sèche ou encore grasse n'a que très peu de réalité physiologique et ne donne qu'une image figée des déséquilibres cosmétologiques de l'épiderme.

Un même épiderme peut simultanément présenter des zones équilibrées, déshydratées ou bien encore révéler une hypersécrétion de sébum. Un soin inadapté peut facilement provoquer de nouveaux déséquilibres ou en réactiver d'anciens. Par exemple, un défaut d'hydration de l'épiderme peut être engendré par un produit trop agressif pour des peaux dites grasses, un produit comédogène ou trop riche utilisé sur un épiderme apparemment équilibré mais au passé hyperséborrhéique peut induire de nouveau ce type de déséquilibre...

Enfin, de nombreux facteurs externes comme le climat, la température, la climatisation, le tabac, la pollution, ou internes comme le stress, les hormones sexuelles, l'hygiène de vie et l'âge interagissent au niveau de la peau. La méthodologie Biologique Recherche s'adressera donc à l'épiderme en fonction de chacun de ces facteurs et de leur évolution. C'est pourquoi, nous parlons d'"Instant de Peau". Ces variations rendent le choix des produits de soin délicat car il doit prendre en compte tous ces éléments et ne peut, de ce fait, être toujours identique.

Les professionnels de Biologique Recherche sont ainsi formés pour analyser ces variables et conseiller aux hommes et aux femmes le soin le plus adapté à leur "Instant de Peau".
Retour